vélo

2000 - 2012

Lancer une marque n'arrive pas tous les jours. J'ai eu la chance de vivre cela en créant la marque opus.

Nous avions commencé par créer des vélos de route, puis de montagne et même d'enfants. Mais c'est avec la ligne Urbanista que j'ai véritablement trouvé ce qui me faisait le plus vibrer dans le design de vélo.

Créer un vélo de course haut de gamme est une super expérience, mais en fin de compte, on y met les meilleurs matériaux, les meilleurs groupes de dérailleur et frein, les roues les plus performantes et ainsi de suite. Le vélo vaut une fortune et c'est une bête de course.

Mais créer un vélo urbain, d'entrée de gamme sans que celui-ci ne pâtisse de qualité est tout un défi. Et dans ce défi que j'ai trouvé ma voie.
Donc, ce n'est pas parce que c'est d'entrée de gamme qu'ils ne peuvent pas recevoir des cadres légers en aluminium, de bons freins, même à disque s'il le faut, de bonnes et belles selles, etc.

Et l'esthétique! Là j'ai pu laisser de côté les contraintes de concurrence et me concentrer sur ce que je croyais être les meilleurs pour que ces vélos soient bien plus que des machines mécaniques de déplacement. J'ai voulu apporter une notion culturelle. La culture urbaine.

photos : Marc Dussault